Dernière modification de cette page : le 28 décembre 2005

 





2,5k


Un fait est plus respectable qu'un lord-maire :
  • Un fumeur sur deux meurt prématurément des suites de ses habitudes tabagiques. (1)

  • Le tabac tue davantage de personnes que le sida, les accidents de la route, l'alcoolisme, les meurtres, les suicides, les drogues et les incendies réunis (2).

  • Chez les non-fumeurs qui vivent avec un fumeur, le risque de maladies cardio-vasculaires est de 23% plus é levé.
(1) Selon une étude réalisée sur plus de 40 années auprès de 34.439 médecins britanniques de sexe masculin qui fumaient. Référence: Doll (R.), Peto (R.), Wheatly (K.), Sutherland (I.), Mortality in relation to smoking: 40 years observation on male British doctors, British Medical Jounal, 309, pp. 901-11, 1994.
(2) Lynch (B. S.), Bonnie (R. S.), eds, Growing up tobacco free: preventing nicotine addiction in children and youth, 1994.


Un lapin s’échappe du laboratoire qui l'a vu naître et grandir.
Alors qu’il s’éloigne du bâtiment il sent l’herbe frôler ses petites pattes et assiste au lever du soleil pour la première fois de sa vie.
« Waouhhh c’est merveilleux », pense le lapin. Peu de temps après passant sa tête sous une clôture il voit un groupe d’autres lapins tous libres qui dégustent une herbe juteuse.
Il les appelle:
« Hééé, je suis un lapin du laboratoire et je viens de m’échapper. Êtes-vous des lapins sauvages? »
Ils lui crient: « Oui. Viens. ».
Notre ami les rejoint en sautillant et commence à manger. L’herbe est vraiment délicieuse.
« Vous, les lapins sauvages, que faites-vous d’autre? » demande-t-il.
Un des lapins lui répond: « Tu vois ce champ là-bas? C’est un champs de carottes. Nous les déterrons et les mangeons. »
Ne pouvant résister il passe l’heure suivante à manger ces racines au goût si agréable. Revenant vers les autres il demande de nouveau: « Que faites vous d’autre? »
« Tu vois ce champ là-bas? c’est un champ de laitues. Nous en mangeons aussi. »
La laitue s’avère être une plante excellente et il revient l’estomac plein.
« Le monde extérieur est fantastique. » leur dit-il.
L’un des lapins lui demande alors: « Vas-tu vivre avec nous? »"
« Je suis désolé, j’ai vraiment pris du bon temps avec vous mais je dois rentrer. »
Tous les lapins surpris se tournent vers lui. « Pourquoi? Tu avais l’air d'apprécier d’être avec nous. »
« J’ai réellement aimé », répond notre ami « mais je dois retourner au laboratoire. Je donnerais ma vie pour une cigarette. »

Trouvé sur alt.tasteless.jokes
Traduction approximative
From: pascal.tarriet(a)wanadoo.fr
Newsgroups: fr.rec.humour
Subject: Petits lapins II. Le retour.
Date: Wed, 23 Sep 1998 05:09:37 GMT