Retour à la page d'accueil > Formation > Devenir sophrologue Dernière modification de cette page : le 4 janvier 2006

DEVENIR SOPHROLOGUE

Il n'existe pas de pré-requis en terme de diplôme ou formation pour exercer dans la branche "sociale" (versus "médicale") pour la plupart des écoles françaises, si ce n'est qu'un niveau BAC est souvent demandé.

Nous vous déconseillons une formation par correspondance : on peut y acquérir des savoirs (théoriques) mais pas ce type de savoir-faire. Ces formations ne sont d'ailleurs pas reconnues par le Syndicat National des Sophrologues, ni par le Syndicat des Sophrologues Professionnels (ce dernier est pourtant plus ouvert).

Pour les mêmes raisons, assurez-vous que l'accent soit mis sur la pratique.

Privilégiez les organismes faisant intervenir plusieurs sophrologues - formateurs et dans lesquels les supervisions (animations contrôlées in situ, critiquées...) sont obligatoires (et non "conseillées" ou optionnelles !) et où il existe un stage de mise en pratique d'au moins 10 séances (le futur sophrologue est mis en situation professionnelle en animant des séances bénévoles en dehors du lieu de formation, tout en bénéficiant d'une évaluation et d'une convention de stage).

250 heures (auxquelles s'ajoutent l'entraînement et le travail personnel régulier) nous semblent le minimum requis pour avoir les bases nécessaires à l'animation mais un total de 400 heures de formation (sur 2 ans, par exemple) est nécessaire pour devenir un professionnel averti.

Vérifiez que vous serez formé à l'animation des 4 degrés de la Relaxation Dynamique de Caycedo (RD ou RDC) : l'absence de cette précision renvoie à une formation qui ne correspond pas à la "sophrologie" décrite sur ce site. Sachez toutefois que le fait d'être une "école déléguée" du fondateur de la sophrologie (Fondation Alfonso Caycedo) n'est pas, selon nous, un critère suffisant.

Vérifiez qu'il existe un "service après formation", qu'on puisse vous conseiller ou orienter...

Soyez méfiant vis-à-vis des écoles proposant une multitude de formations (dans d'autres domaines que la sophrologie) : elles sont rarement spécialistes.

De même, notez que plusieurs "écoles" se créent chaque année, seules les plus sérieuses résistent aux années. Il peut être prudent de privilégier un organisme de formation enregistré à la Préfecture en tant que tel (reconnaissance des institutions publiques) depuis plusieurs années, n'hésitez pas à en demander une preuve écrite si ce n'est pas indiqué par écrit sur la documentation !

Source : http://www.sophrologie-info.com