Retour à la page d'accueil > Présentation > Historicité Dernière modification de cette page : le 26 mai 2014

Itinéraire…

de Caycedo aux Sophro-conseillers.

 

Alfonso Caycedo insiste sur ce que la phénoménologie appelle l’historicité. Traduisons : le déroulement historique des faits.

 

La sophrologie dans notre région de Charleroi a elle aussi une histoire, qui remonte au début des années ’60. A ce moment le Dr Caycedo décide de remplacer l’hypnose qu’il utilisait dans ses contacts avec ses patients en neuro-psychiatrie par « autre chose qui soit socialement plus acceptable ». L’hypnose avait alors perdu la réputation de sérieux qu’elle retrouve aujourd’hui suite aux apports d’Erickson avec la Nouvelle hypnose.


Très rapidement cette méthode fait son chemin, et dès le début des années ’70, elle arrive en Belgique, et plus particulièrement à Gerpinnes, grosse bourgade de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Elle y est utilisée par Guy Salme. Ce militaire (il sera diplômé en 1979 de l’institut de sophrologie de Barcelone) organise chez lui des ateliers qui rencontrent déjà pas mal de succès, avec des retombées très intéressantes pour les participants au niveau de la santé.


A la même époque, Henri Ballant, instituteur au Collège de Gerpinnes, l’introduit dans la pratique de la classe. C’est ainsi que de très nombreux enfants participent régulièrement aux séances de relaxation qu’il propose dans le cadre des cours d’éducation physique. Parallèlement à ses activités d’enseignement, celui-ci réunit autour de lui quelques enfants qui travaillent l’expression corporelle et structurent un groupe qui s’appellera Kaleidos Gerpinnes et dont, très vite, la réputation dépassera les frontières.

 

 

 

 

 

 

 



La position orthostatique sert de point de départ pour la relaxation debout.

Pour Kaléidos Gerpinnes, cette position était appelée « Point zéro ».



C’est dans le cadre de ces ateliers que l’animateur développe des activités basées sur la relaxation. Initié au yoga par André Van Lysebeth dès 1962, il s’inspire de cette philosophie et de ses techniques (respiratoires entre autres) pour fonder le groupe. Les méthodes préconisées par Emile Jaques-Dalcroze sont également mises en exergue. Une animatrice du groupe, Marie-Chantal Ballant, formée aux méthodes de ce grand pédagogue, trouve chez Kaléidos un excellent champ d’application. « La méthode que j'ai créée et qui porte mon nom a pour but l'harmonisation des facultés intellectuelles et corporelles de l'individu au moyen de la musique », a-t-il écrit un jour. Cela ne pouvait que trouver un écho favorable dans le groupe d’enfants.

Il suit également les expériences de Guy Ramet, du Groupe National Expression de Marcinelle, avant de se tourner vers la relaxation sophrologique en vue de développer la créativité et de gérer le stress lié aux démonstrations et représentations qui se succèdent à un rythme soutenu jusqu’en 1980.

 

En avril 1976, le groupe Kaléidos Gerpinnes est en déplacement à Copenhague. Les enfants et les animateurs du groupe y découvrent, à l’école de danse classique du Conservatoire Royal de Copenhague dont ils sont les invités, l’Eutonie de Gerda Alexander. Force est de constater que les méthodes qu’ils utilisent depuis plusieurs années se rapprochent beaucoup de celles qu’ils expérimentent au Danemark. Cette rencontre marque Henri Ballant, qui par la suite aura fréquemment recours à  l’Eutonie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Sur la photo, prise au Conservatoire Royal de Copenhague, les enfants
de Kaleidos Gerpinnes assistent à un entraînement des jeunes élèves
du cours de danse classique, selon les principes de l’Eutonie de Gerda Alexander.



 

 

En même temps, Kaléidos introduit dans ses ateliers la pratique du Tai Chi Chuan.
On découvre dans cet art martial une excellente occasion de travailler le mouvement avec force, grâce et douceur, dans la décontraction et le lâcher-prise. Les ateliers de Tai Chi sont d’abord animés par un  professeur de karaté, Marcel D’Hondt, puis par les enfants eux-mêmes. Une démonstration de Tai Chi est proposée lors du deuxième Festival national de l’expression, organisé à Joncret en 1977 à l’initiative du groupe Kaléidos Gerpinnes.


 

Dès septembre 1988, à l’initiative de Monsieur John, directeur de l’Ecole industrielle de Montigny-le-Tilleul, se crée un cours d’Harmonie vitale, dont l’objectif est la prévention en matière de santé. Cette formation sera assurée par la psychologue Godelieve Delvaux. Quelques années plus tard, l’Ecole industrielle de Châtelet ouvre un cours d’Harmonie vitale par la sophrologie. Préparé et assuré par Henri Ballant de janvier 1994 à avril 2011 (date de sa mise à la retraite), ce cours est aujourd’hui toujours d’actualité, drainant un public de plus en plus nombreux et motivé.


La première promotion sort de Châtelet le 26 mars 1997. Les 12 pionniers adoptent le titre de Conseillers en Harmonie vitale par la sophrologie (en abrégé Sophro-Conseillers), et décident de se réunir régulièrement pour maintenir entre eux le lien qu’ils ont établi durant plus de trois années. Depuis lors, de nombreux Sophro-Conseillers sont admis chaque année (ils sont à ce jour 695 -- Voyez le tableau ci-dessous) et continuent à se retrouver mensuellement dans le cadre de la Ligue belge des Sophro-Conseillers, devenue association sans but lucratif en mai 2000. Les réunions sont organisées à Châtelineau et à Braine-le-Comte.


En septembre 2003, Godelieve Delvaux de Fenffe adapte son cours d’Harmonie vitale en l’orientant vers la sophrologie. Elle adopte le nouveau référentiel et la philosophie qui sous-tend l’ensemble de ce cours. La première promotion de l'école de Thuin-Montigny-le-Tilleul sort le 12 juin 2006.


En septembre 2006, l'Ecole industrielle de Braine-le-Comte ouvre à son tour une formation en Harmonie vitale par la Sophrologie. C'est Marc Leroy, formé à Châtelet comme l'avait été Godelieve Delvaux, qui en est chargé de cours. La première promotion de l'Ecole de Braine-le-Comte sort le 18 juin 2009.



C'est avec une certaine fierté et beaucoup de confiance en l'avenir que s'est fêté le dixième anniversaire de la première promotion sous la forme d'un colloque international "Cultiver l'harmonie pour récolter le bien-être" qui s'est tenu le 28 mars 2007 à Charleroi, sous la présidence d'honneur du Docteur Bernadette Préat, membre de tous les jurys qui se sont réunis jusqu'alors. Nous aurions préféré le voir organisé à Châtelet, ville natale de l'Harmonie Vitale par la Sophrologie… la politique en a décidé autrement !

Trois ans plus tard, le 28 avril 2010, se tient, toujours à Charleroi, et à nouveau sous la présidence d'Honneur du Docteur Préat, un nouveau colloque sur le thème "Mieux-être : à(p)prendre (ou à laisser)…". A cette occasion, un nouveau vidéogramme est présenté, traitant de l'apprentissage du mieux-être (en famille, à l'école, au travail, dans les soins de santé…) : est-ce une illusion, un privilège ou un droit ?
C'est aussi l'occasion pour Marc Meurice, Directeur de l'ECETIC (Ecole industrielle de Châtelet) de remercier Henri Ballant, admis prochainement à la retraite, lors d'une allocution aussi pétillante qu'inattendue. On peut l'entendre ici.

Depuis la rentrée scolaire 2012, suite à la restructuration de la formation en Harmonie vitale par la Sophrologie et à la modification des statuts de l'asbl en avril 2013, le titre de Sophro-Conseiller n'est plus décerné par un jury lié aux écoles, mais par une commission de la Ligue suite à un entretien avec les postulants au titre de Sophro-Conseiller, sur la base d'un dossier personnel.

Afin de marquer dignement les vingt ans de l'Harmonie vitale par la Sophrologie, un troisième colloque international est organisé le 27 avril 2014, dans les locaux de l'Université du Travail à Charleroi. Son thème : "Bien vivre les trois âges de la vie", avec comme fil rouge la sensorialité, très chère à la sophrologie, et comme intervenants Henri Ballant, concepteur de l'Harmonie vitale par la sophrologie, pour illustrer la vue et le toucher ("Donner forme à la vie"), Emmanuel Comte, sonologue, pour illustrer l'ouie ("Soigner par les sons et les vibrations") et Philippe Ghyselinks, aromathérapeute, pour illustrer les sens les plus intimes de l'odorat et du goût ("Bien vivre la fin de la vie").

Tableau des promotions successives

Date - Promotion Ecole industrielle de Nombre
26 mars 1997 - SoC01Châtelet12
30 avril 1998 - SoC02Châtelet15
20 juin 1998 - SoC03Châtelet17
11 juin 1999 - SoC04Châtelet11
14 juin 1999 - SoC05Châtelet13
30 janvier 2000 - SoC06Châtelet16
22 juin 2000 - SoC07Châtelet19
26 janvier 2001 - SoC08Châtelet13
20 juin 2001 - SoC09Châtelet21
4 février 2002 - SoC10Châtelet20
30 avril 2002 - SoC11Châtelet14
23 janvier 2003 - SoC12Châtelet15
30 juin 2003 - SoC13Châtelet18
26 janvier 2004 - SoC14Châtelet15
28 avril 2004 - SoC15Châtelet19
24 février 2005 - SoC16Châtelet15
13 juin 2005 - SoC17Châtelet16
13 février 2006 - SoC18Châtelet18
12 juin 2006 - SoT01Thuin18
15 juin 2006 - SoC19Châtelet16
25 janvier 2007 - SoC20Châtelet10
13 juin 2007 - SoT02Thuin9
20 juin 2007 - SoC21Châtelet20
21 janvier 2008 - SoC22Châtelet24
12 juin 2008 - SoT03Thuin9
19 juin 2008 - SoC23Châtelet16
12-22 janvier 2009 - SoC24Châtelet37
4 juin 2009 - SoC25Châtelet17
8 juin 2009 - SoT04Thuin7
18 juin 2009 - SoB01Braine-le-Comte22
18 janvier 2010 - SoC26Châtelet17
10 juin 2010 - SoT05Thuin17
16 juin 2010 - SoC27Châtelet15
24 juin 2010 - SoB02Braine-le-Comte15
5 février 2011 - SoC28Châtelet24
15 juin 2011 - SoT06Thuin10
16 juin 2011 - SoC29Châtelet9
23 juin 2011 - SoB03Braine-le-Comte12
15-28 février 2012 - SoC30Châtelet28
11 juin 2012 - SoT07Thuin23
14 juin 2012 - SoC31Châtelet12
21 juin 2012 - SoB04Braine-le-Comte10
6 juin 2013 - SoT08Thuin11


In memoriam… Sophro-Conseillers qui nous ont quittés

Isabelle Devalque en août 1999 (promotion SoC05)
Gemma Bolech en mai 2006 (promotion SoC14)
Patricia Burbante en mai 2007 (promotion SoC09)
Joseph Murovec en juillet 2010 (promotion SoC06)
Yvette Higuet en décembre 2010 (promotion SoC16)